Barcelone offre une carte de transports à ceux qui se séparent de leur véhicule polluant

En quelques années, la zone métropolitaine de Barcelone a offert plus de 12 000 tickets gratuits et à usage illimité aux citoyens qui ont renoncé à leur vieux véhicule polluant. Cette mesure, une première mondiale, a été prise dans le but de promouvoir l'utilisation des transports publics et la mobilité durable.

Créé par l'Aire Métropolitaine de Barcelone (AMB) en 2017 afin de promouvoir une mobilité plus durable, le ticket T-verda a déjà été remis à plus de 12 000 citoyens qui ont accepté de se débarrasser de leur vieux véhicule polluant tout en s'engageant à ne pas en racheter un nouveau. En contrepartie, ils se sont vus remettre une carte qui leur octroie la gratuité pendant trois ans dans les transports publics de l'AMB. Ils bénéficient ainsi de trajets illimités en bus, en tramway et en métro, dans le périmètre d’une agglomération de 36 communes.

Plus de 700 demandes en un mois

Selon les derniers chiffres de la ville de Barcelone, communiqués en août 2021, 10 613 voitures et 1 735 motos qui n'avaient reçu aucun label environnemental de la Direction générale de la circulation (DGT), et étaient donc considérées comme très polluantes, ont été mises au rebut depuis 2017. Le pic a été enregistré au cours du mois de novembre 2020 où plus de 700 demandes ont été reçues, dont près de 600 ont été approuvées. Cette mesure a permis une réduction non négligeable des véhicules thermiques concernés ; 66% étaient à essence et 34% correspondaient à des véhicules diesel. Les autorités espèrent ainsi favoriser un changement d'habitudes en faveur d'une mobilité plus propre, ce qui permettrait de réduire la pollution de l'air de l’agglomération et d’en améliorer progressivement la qualité.

Cette préoccupation fait justement partie des dossiers prioritaires de la municipalité, depuis l’arrivée d’Ada Colau à la mairie de Barcelone en 2015. La mairesse a notamment contribué à l'expansion des transports en commun. Avec le métro, le téléphérique ainsi que de nombreuses lignes de bus et de tram, la panoplie de transports est pléthorique et la couverture du réseau étendue.

Elle a également créé, en 2020, des Zones de Basses Émissions (ZBE) qui limitent la circulation des véhicules les plus polluants en ville afin de réduire les émissions de dioxyde d’azote. Cet équivalent de nos vignettes Crit'Air françaises permet aux seuls véhicules munis d'une vignette de circuler à Barcelone, ce qui peut représenter une autre incitation à se débarrasser de sa vieille voiture…

PLUS DE 200 KILOMÈTRES DE PISTES PERMETTENT AUJOURD'HUI DE PARCOURIR LA VILLE À VÉLO

Ville de Barcelone

La capitale catalane a d’autre part investi dans le développement de pistes cyclables. Plus de 200 kilomètres permettent aujourd’hui de parcourir la ville à vélo ce qui explique que les rues centrales sont envahies, en plus des piétons dont de nombreux touristes bien entendu.

Si le laissez-passer T-verda est une première mondiale, d'autres pays offrent également des incitations à abandonner les voitures. Dans certaines régions de Finlande, par exemple, il est possible d’échanger son véhicule contre un vélo électrique. Au Luxembourg, les transports publics sont gratuits pour tous.

Avec la même intention de pousser les Français à opter pour des véhicules moins polluants et ainsi d'accélérer le renouvellement du parc automobile, le gouvernement propose depuis plusieurs années une prime à la Conversion qui offre un bonus financier lorsque l'on se débarrasse d'une vieille voiture.

D'abord réservée aux seules voitures, puis aux scooters et motos électriques, elle est désormais étendue aux vélos à assistance électriques (VAE). L'amendement a été voté le 9 avril 2021.

« Le projet de loi Climat et résilience va faire changer nos mentalités », estime Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique qui mise sur l’engouement pour le vélo,  multiplié par la poussée des nouveaux modes de vie et de mobilités notamment amplifiés avec la crise sanitaire.