Victorien Erussard

Victorien Erussard

Le Cousteau des temps modernes

Fondateur et capitaine, Energy Observer

@VicErussard
medal
RÉUSSITES
  • En 2006, pour sa première course au large en solitaire il finit 3ème de la Route du Rhum.

  • En 2007, il court sa toute première Transat Jacques Vabre, aux côtés de Frédéric Dahirel avec qui il arrivera deuxième.

  • Depuis 2011 il soutient la lutte contre la sclérose en plaques avec le Défi Voile Solidaires en Peloton au profit de la Fondation ARSEP.

  • L’Energy Observer possède 120 mètres carrés de panneaux solaires, des éoliennes, une aile de traction, des hélices.

pen
À NOTER

C’est sa rencontre avec Nicolas Hulot qui éveille en lui une prise de conscience écologique ainsi que l’envie de s’engager.

Victorien Erussard est le fondateur et le capitaine d’Energy Observer.

Victorien Erussard est un homme de défis et d’exploits. En 2006, pour sa première Route du Rhum, il finit troisième de la mythique course alors qu’il n’a jamais passé une seule nuit en mer avant cette traversée. En 2013 il s’attaque à un nouveau challenge : la construction d’un catamaran électro-éolien. Nommé l’Energy Observer, il est le premier navire autonome propulsé à l’hydrogène et aux énergies renouvelables. Son projet : faire le tour du monde sans émettre ni gaz à effet de serre ni particules fines. 101 escales dans cinquante pays sont prévues pour sensibiliser le plus grand nombre à la transition vers les énergies renouvelables mais aussi la biodiversité, la mobilité et l’économie circulaire.

L’aventure commence en 2017 avec un tour de France ; en 2018, il s’attaque à la Méditerranée. La fin de son tour du monde est prévue pour 2022.

« Nous voulons faire rêver pour mieux sensibiliser. Prouver que l'homme peut vivre en harmonie avec la nature et que la transition écologique ouvre la voie vers un nouvel essor économique. »

– Victorien Erussard, La Provence
medal
RÉUSSITES
  • En 2006, pour sa première course au large en solitaire il finit 3ème de la Route du Rhum.

  • En 2007, il court sa toute première Transat Jacques Vabre, aux côtés de Frédéric Dahirel avec qui il arrivera deuxième.

  • Depuis 2011 il soutient la lutte contre la sclérose en plaques avec le Défi Voile Solidaires en Peloton au profit de la Fondation ARSEP.

  • L’Energy Observer possède 120 mètres carrés de panneaux solaires, des éoliennes, une aile de traction, des hélices.

pen
À NOTER

C’est sa rencontre avec Nicolas Hulot qui éveille en lui une prise de conscience écologique ainsi que l’envie de s’engager.